Ma mère a une bonne copine qui viens souvent à la maison. La copine est super sympa et en plus elle est canon. Grande avec de long cheveux châtains et bouclés et toujours bien habillée (tailleur, chemisier et escarpins vernis), elle est commerciale dans une grande boîte, donc toujours sapée au mieux. Depuis que nous la connaissons, elle a toujours nourrit mais petits fantasmes mais sans le savoir. Je n’allais pas tarder à en devenir dingue…

L’autre jour, la voilà qui arrive et qui s’installe au salon sur le canapé. Ma mère m’appelle est me propose de les rejoindre. Pendant que ma mère préparait l’apéro, je me suis installé à ma place habituelle au salon après lui avoir fait un bisou (et maté dans son décolleté au passage), c’est-à-dire assis par terre devant la télé, la tête tournée vers le canapé et à la bonne hauteur. Ce jour là, la copine mature était habillée d’un petit tailleur rose fushia, un chemisier blanc, des bas blancs et des escarpins de la même couleur.

Elle était ravissante, je ne tardai pas à lui faire mes yeux doux. Elle gardait les jambes bien serrées l’une contre l’autre. Puis elle les croisa le temps pour moi de contempler le haut de ses cuisses qui était nu. Coup de théâtre : le téléphone sonne dans le couloir et ma mère va répondre. Et là, j’ai eu le choc de ma vie. Profitant de l’absence de ma mère, la copine me regarda tout à coup bizarrement et me glissa :

– Emmanuel, je sais que tu as toujours rêvé de voir ma petite culotte, hein ? Ne fais pas l’innocent, je le sais. Tu es discret, mais j’ai remarqué depuis longtemps ton manège.

Je suis devenu rouge de confusion, et pour améliorer tout ça, elle décroisa les jambes et les ouvrit toutes grandes afin que je puisse contempler sa petite culotte de satin blanc. J’eus une érection comme jamais ! Ensuite, toujours sans rien dire, elle mis le doigt sur sa culotte et se mit à frotter son sexe. J’ai cru que j’allais devenir fou ! Puis elle m’a demandé :

– Tu aimes ?

Je lui ai répondu que c’était magnifique de voir une femme mature se caresser en live et que j’en voulais plus encore. Elle s’est mis alors à se masturber, la main dans sa culotte, en commençant à pousser de petits soupirs. Moi, j’étais aux anges en contemplant le spectacle qui s’offrait à moi. Ça a bien duré 2 minutes. Elle était merveilleusement belle. Puis ma mère conclut sa conversation et raccrocha. La copine referma ses cuisses et réajusta son tailleur.

Ma mère nous rejoint s’assit avec nous et la conversation alla bon train entre les deux copines. Pendant le reste de la conversation, elle garda ses cuisses légèrement entrouvertes et les croisa et les décroisa un certain nombre de fois pour mon plus grand plaisir. Avant qu’elle ne parte, je n’ai pas pu résister et je suis allé aux toilettes me masturber, ce qui me procura un plaisir inégalé. Puis, je revins au salon où la copine me regarda rentrer avec un petit sourire complice.

Depuis ce jour là, tous les prétextes sont bons pour aller chez la copine qui se prête à notre nouveau petit jeu. L’autre jour, je devais aller chercher un document pour ma mère chez elle. Elle m’a fait entrer au salon et m’a dit qu’elle allait chercher le papier en question. Elle est revenue avec un bac en plastique plein de papiers qu’elle a posé par terre. Elle s’est accroupie devant pour commencer à fouiller. Elle avait les cuisses écartées et je pouvais regarder comme je voulais.

Elle a ensuite laissé écarté son slip et s’est masturbé devant moi. Elle a eu un orgasme du tonnerre. Je l’entendais gémir et haleter. N’y tenant plus, j’ai sorti mon sexe de mon pantalon et je me suis aussi masturbé. Ça n’a pas duré longtemps dans l’état où j’étais. J’ai éjaculé sur la moquette du salon pendant qu’elle jouissait. J’ai voulu ensuite aller plus loin mais elle a refusé. Elle m’a dit qu’elle était exhibitioniste et que son truc s’était de se faire mater pendant qu’elle se caresse mais pas de se faire toucher.

C’est dur pour moi, mais c’est ça ou rien. Je vais chez elle souvent et on se masturbe en commun. Elle a aussi un vibromasseur dont elle se sert beaucoup. Je ne l’ai jamais touchée. Par contre, j’ai le droit à toutes les variantes et tous les scénarios que je veux.